Monthly Archives

novembre 2016

Le Clin d'Oeil de Sophie

Un trait d’union plein d’espoirs

Je me souviens avoir eu les larmes aux yeux, il y a une dizaine d’années, devant un reportage sur une maison de retraite d’un genre nouveau car associée à une crèche.

Quoi de plus merveilleux que de voir un petit enfant et une vieille dame ou un vieux monsieur vivre un moment de complicité autour d’un dessin, d’une poterie ou tout simplement d’un jeu ?

Quel transfert incroyable de richesses entre ces deux êtres, aux extrémités de la vie et qui ont pourtant tant de choses à s’apporter : l’expérience et la disponibilité pour l’un, la gaité et l’insouciance pour l’autre …

Depuis quelques années, on assiste en France à l’éclosion de ce type de maisons de retraite. Il en existe aujourd’hui une vingtaine. Ceci est pour moi un vrai message d’espoir.

L’espoir que le fossé entre les générations diminue. L’espoir que la solitude physique et affective de beaucoup de personnes âgées puisse se transformer en moments de partage avec des petits qui ne demandent qu’attention et disponibilité.

L’espoir que ces femmes et ces hommes qui ont eu souvent des vies si riches puissent à nouveau se sentir utiles et par là-même vivants !

L’espoir que les nouvelles générations acquièrent le respect de l’autre et en particulier de « l’ancien ».

Le Clin d'Oeil de Sophie

Être connecté sans se déconnecter …

Jamais il n’a été aussi facile de rentrer ou rester en contact avec ses connaissances ou ses amis, à tout moment, où que l’on soit et où qu’ils soient. On peut instantanément tout partager : Ses humeurs, ses avis, ses coups de cœurs, ses pensées, ses photos … Quelle liberté ! Quelle formidable opportunité pour toujours rester en connexion avec l’Autre !

Et pourtant, paradoxalement, jamais l’isolement de l’individu ne s’est fait à mon sens autant sentir.

Prenez un dîner en tête à tête au restaurant. Qui n’a pas été tenté de partager sur facebook un commentaire sur l’endroit où il se trouve, un descriptif du menu qu’il a choisi, une photo de son assiette … Evidemment, on reçoit en direct des notifications sur ce que l’on a posté. Notifications que l’on ne peut résister à consulter parce qu’elles nous donnent le sentiment d’être important, d’être écouté… … peut-être aussi d’être aimé. Mais pendant tout ce temps passé à communiquer avec les autres, on en oublie de communiquer avec l’Autre, celui qui est là, bien en face de vous …

Prenez un voyage en train. Qui n’a pas commencé à discuter avec son voisin ou sa voisine, de tout, de rien …  Aujourd’hui lorsque vous vous installez dans un compartiment, vous ne pouvez plus avoir l’écoute de la moindre oreille car elle systématiquement, ou presque, recouverte d’un casque et vous ne pouvez plus capter le moindre regard car celui-ci est rivé sur un smartphone sur lequel les doigts s’agitent fébrilement. Le compartiment est plein … …mais d’absents.

Alors oui, soyons connectés ! Mais sans se déconnecter de ceux qui sont bien là, juste en face de soi ….